Comment réussir son épilation à la cire ?

epilation avis

Une épilation à la cire est une opération fastidieuse combien même la matière gluante et collante appliquée sur la surface cutanée est efficace dans son rôle. Les poils peuvent disparaître d’un moment à l’autre en fonction de la manière avec laquelle ils sont épilés. Toutefois la peau mérite d’être traitée avec autant de soin afin d’éviter des effets contraignant. Epiler à la cire demande alors des techniques rendant moins douloureux l’action. Il n’y a pas que la douleur qui importe, mais il y a aussi quelques règles à respecter pour réussir à bien l’éradication passagère de la pilosité. Ce qui est sûre dans la suivie préalable des indications c’est que la durée de repousse en dépend.

Les règles à respecter avant l’arrachage à la cire ?

A rappeler que la cire ne doit pas être appliquée directement sans préparer la surface cutanée sur laquelle elle va agir. Procédez d’abord à l’adoucissement de la peau durant la veille de l’épilation. Ce procédé enlève aussi les peaux mortes pouvant ainsi rendre la peau encore plus lisse après une épilation. Il faut donc y appliquer de la crème gommage.
Il est conseillé le jour, de bien se nettoyer plus d’une heure avant l’enlèvement des poils ensuite de laisser la peau se sécher par elle-même.

Eviter donc de la frotter par une serviette, afin qu’elle subisse moins de choc dermatologique. La cire ne pénètre pas dans la profondeur des pores si les zones à traiter sont encore humides. Tacher d’y saupoudrer du talc pour aspirer l’humidité.

Comment éviter les douleurs ? Suivez les modes d’emploi et vérifiez si le produit en question nécessite une bande ou non. Pour retirer la bande ou la cire, il faut l’enlever dans le même sens que la pousse des poils. Cela rendra la zone encore plus lisse tout en évitant les boutons noirs et les poils incarnés.

Après avoir retiré une bande, il faut masser à main plate la surface qui vient de subir un choc. Ensuite trainer sur une autre zone avant d’effectuer une retouche sur la première. La deuxième tour d’arrachage se fait donc après que la première soit complètement achevée. Cela évite des rougeurs accompagnées de picotement. Veuillez consultez ici des images récurrentes pour cette pratique.

Les indications pour réussir sa cire chaude

Réchauffez le produit avec une chauffe cire et le maintenir à une température tiède durant le travail. Il faudrait une machine spécifique équipée d’un thermostat pour stabiliser la température. Il faut lire attentivement l’indication relative à la température optimale de réchauffage pour éviter la brûlure de la surface cutanée. Une spatule thermosensible est faite pour tester la régularité de la chaleur. A entrevoir que la pilosité doit dépasser 4mm de longueur pour que la cire fasse effet.

Avec une bande en coton fournie, il faut coller la matière collante dans le sens opposé de la pousse pour ensuite la tirer dans le même sens. Sur les jambes, commencer par les genoux tout en poursuivant momentanément vers la cheville. Pour mettre la bande, la spatule entre en action en déposant légèrement la matière jusqu’à ce que celle-ci cesse de pénétrer dans les pores. La cire doit faire 3mm d’épaisseur et la bande doit mesurer 5 cm de largeur.

Sans bande, la méthode s’avère une efficacité car la matière se refroidit brièvement sur la peau, rendant rapide l’arrachage des poils. Tacher juste de laisser un petit bout décollé sur l’extrémité, pour pouvoir enlever le tout.

Les meilleures actions après l’épilation à la cire

Juste après, il faut mettre du coton imbibé d’eau froide pour alléger la douleur. Il est opportun d’entretenir la surface avec de l’huile à base de karité et d’Aloès Vera après l’avoir épilé. Cela la nourrit et l’assouplisse. Le gommage est recommandé pour une ou deux fois par semaine afin d’éviter les repousses sous cutanées.

Impérative, utilisez des gants de crin pour ôter les cellules mortes. Le port de vêtement léger et 100% coton est exigé pour éviter les picotements. Interdiction d’exposer la peau au soleil avant que les rougeurs disparaissent.